Monde

Comment générer moins de déchets

04/2016 • Mis à jour 19/04/2018

D’ici à 2020, L’Oréal aura réduit de 60 % les déchets générés par ses usines et ses centrales de distribution par rapport à 2005. Le Groupe met en place des actions ambitieuses de réduction des déchets à la source, tout en assurant en parallèle la valorisation des déchets résiduels. 

Une politique très ambitieuse

 

L’Oréal applique une politique ambitieuse de gestion des déchets qui va bien au-delà de la conformité réglementaire. Le Groupe s’est ainsi imposé une définition très exigeante de la notion de « déchet », qui inclut par exemple les emballages des matières premières ou des packagings, les boues des stations de traitement des effluents, etc. 

En 2017, le Groupe a réduit de 37 % la quantité de déchets générés par produit fini par rapport à 2005 (hors contraintes réglementaires locales), alors même que la production a augmenté de 33 % sur la même période. En 2017, la génération de 1 155 tonnes de déchets a été évitée.
 

Réduire la génération de déchets à la source 

 

L’engagement de L’Oréal passe par l’optimisation de l’utilisation de matière dans l’ensemble de son activité industrielle. Cette démarche repose sur de nombreux projets transversaux visant notamment à : 

  • réduire les déchets liés aux emballages de transport, dans les usines et les centrales de distribution, grâce à l’écoconception, l’allégement, l’optimisation, la réutilisation et la standardisation. Autre stratégie mise en œuvre : le wall-to-wall, qui consiste à implanter, dans l’enceinte des usines, une unité de production de packagings exploitée par un fournisseur. Cela permet de réduire le transport des emballages et la génération de déchets liée à leur conditionnement ; 
  • améliorer les processus de fabrication et de conditionnement, pour réduire les pertes en production ; 
  • installer des systèmes de traitement des boues dans les usines dotées d’une station d’épuration, pour réduire les volumes générés et diminuer ainsi l’impact de leur transport et de leur traitement en aval. 

 

Valoriser les déchets résiduels

 

L’Oréal souhaite aller plus loin en assurant la meilleure valorisation possible des déchets qui n’auront pu être évités à la source. En 2017, 96 % des déchets industriels sont valorisés – c’est-à-dire réutilisés, recyclés ou valorisés énergétiquement. 61 % d’entre eux sont « valorisés matière » (réutilisés ou recyclés).
 

Promouvoir l'économie circulaire

 

Tout au long de sa chaîne de valeur, L’Oréal cherche à promouvoir autant que possible l’écoconception, l’efficacité de l’utilisation des ressources et le management local des déchets. Partout où il opère, le Groupe cherche à s’insérer dans des réseaux d’économie circulaire en créant des synergies industrielles avec d’autres acteurs du territoire.

 

Retour au pilier « Produire »
2017 -37 %
 
2016 -35 %
 

Réduction de la génération de déchets dans nos usines et centrales de distribution depuis 2005 (en grammes/produit fini). Notre objectif : -60 % en 2020.

Moins de 0,1 %

de déchets industriels envoyés en décharge* par nos usines et centrales de distribution en 2017

À l’exception d’un site, toutes les usines et centrales du Groupe ont atteint l’objectif de zéro mise en décharge en 2017.

* hors contraintes réglementaires

96 %

de déchets générés par nos usines et centrales de distributions ont été valorisés en 2017, dont 61 % ont été “valorisés matière”, c’est-à-dire réutilisés ou recyclés.

« Nous sommes tous mobilisés pour construire un Loréal plus durable. »

Alexandra Palt

Directrice Responsabilité Sociétale et Environnementale

Découvrir

Ressources

Retrouvez toutes les publications liées à notre programme de développement durable, mais aussi nos dossiers de presse et des vidéos dans la rubrique Ressources.

Accéder aux ressources
2017 report

Notre rapport
d’avancement 2017

Téléchargez notre rapport d’avancement 2017