Monde

Carbon Balanced, vers un modèle d’entreprise bas carbone

04/2016 • Mis à jour 14/04/2017

Avec notre nouvelle ambition Carbon balanced, annoncée trois mois avant la COP21, nous allons équilibrer nos émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2020, en générant des gains carbone au sein de nos filières d’approvisionnement durable de matières premières.



 
 

Carbon balanced : aller plus loin dans la réduction des émissions de CO2

Le Groupe L’Oréal a franchi une étape clé en 2014, en réussissant à diviser par deux les émissions carbone liées à l’activité industrielle (en valeur absolue, depuis 2005), alors même que notre production avait augmenté de 22 %. Cette performance s’est confirmée un an plus tard : en 2015, L’Oréal affichait une diminution de 56 % de ses émissions et une production en hausse de 26 % sur dix ans.

Une double approche

Devant l’urgence climatique et dans le cadre de la COP21 (la 21e conférence des Nations Unies sur le climat organisée en France en décembre 2015), Jean-Paul Agon, le PDG de L’Oréal, a souhaité aller plus loin encore : le 3 septembre, il a annoncé que le Groupe allait équilibrer à l’horizon 2020 les émissions de CO2 résiduelles liées à sa production, pour ainsi devenir une entreprise « Carbon balanced »

Ainsi, L’Oréal met désormais en œuvre une double approche pour réduire son empreinte carbone :           

Avec cette nouvelle ambition, L’Oréal veut capter du carbone en quantité équivalente à ses émissions de gaz à effet de serre incompressibles (environ 400 000 tonnes de CO2 par an).


Il est possible de décorréler émissions de carbone et croissance économique.

Ce dispositif innovant se déploie via divers projets, structurés selon trois axes en ligne avec les méthodologies développées par les standards internationaux et le protocole de Kyoto :

  • amélioration de l’efficacité énergétique ;
  • promotion de pratiques agricoles productives et bas carbone ;
  • développement de projets de gestion forestière.                        

En 2016, trois premiers projets énergétiques et forestiers ont permis d’économiser 8 300 tonnes de CO2. Exemple au sud-ouest du Burkina Faso, où nous nous approvisionnons en beurre de karité auprès de 35 000 femmes et où le bois est l’unique source d’énergie disponible. En 2016, grâce à un partenariat avec notre fournisseur Olvea et l’entreprise sociale burkinabée Nafa Naana, nous avons facilité l’acquisition de 1 500 foyers améliorés métalliques, qui remplacent les foyers traditionnels dits « trois-pierres » utilisés pour ébouillanter les noix de karité. Cette installation permet d’éviter l’émission de plus de 2 300 tonnes de CO2 par an et la coupe de près de 800 tonnes de bois.

Pour évaluer et accompagner cette nouvelle démarche, nous avons constitué un comité d’experts indépendants spécialistes du carbone, présidé par Christian de Perthuis, professeur à l’université Paris Dauphine et fondateur de la chaire Économie du climat.

Retour au pilier « Produire »
-67 % d’émissions de CO2

+29% de production

Résultats enregistrés depuis 2005 qui montrent qu'engagement ambitieux pour le climat et performance économique peuvent aller de pair.

 

2016 -67 %
 
2015 -56 %
 

Réduction des émissions de CO2 par les usines et centrales de distribution depuis 2005, en valeur absolue. Objectif 2020 dépassé avec 4 ans d'avance !

2016 -48 %
 
2015 -45 %
 

Réduction de la consommation d’eau (en litre/produit fini) dans nos usines et centrales de distribution depuis 2005. Notre objectif : -60 % en 2020.

« Nous sommes tous mobilisés pour construire un Loréal plus durable. »

Alexandra Palt

Directrice Responsabilité Sociétale et Environnementale

Découvrir

Ressources

Retrouvez toutes les publications liées à notre programme de développement durable, mais aussi nos dossiers de presse et des vidéos dans la rubrique Ressources.

Accéder aux ressources
2015 report

Notre rapport
d’avancement 2016

Téléchargez notre rapport d’avancement 2016