Monde

Comment générer moins de déchets

04/2016 • Mis à jour 14/04/2017

Nous nous sommes engagés, d’ici à 2020, à réduire de 60 % les déchets générés par nos usines et centrales de distribution par rapport à 2005. Nous mettons donc en place des actions ambitieuses de réduction des déchets à la source, tout en assurant en parallèle la valorisation des déchets résiduels.

 

Une politique très ambitieuse

L’Oréal applique une politique ambitieuse de gestion des déchets qui va bien au-delà de la conformité réglementaire. Nous nous sommes en effet imposé une définition très exigeante de la notion de « déchet », qui inclut par exemple les emballages des matières premières ou d’articles de conditionnement, les boues des stations de traitement des effluents, les produits obsolètes, etc.

En 2016, nous avons réduit de 35 % la quantité de déchets générés par produit fini par rapport à 2005. Une étape importante a en outre été franchie : depuis décembre, plus aucune centrale de distribution n’envoie de déchets en décharge. Les usines y étaient déjà parvenues fin 2015. Fin 2016, avec quatre ans d’avance, 100 % de nos sites industriels ont donc atteint l’objectif de « zéro déchet en décharge ».

Réduire la génération de déchets à la source.

Notre engagement passe par une réduction de l’utilisation de matières dans l’ensemble de l’activité industrielle. Cette démarche s’articule autour de trois axes principaux :

  • La réduction des déchets liés aux emballages de transport, aussi bien dans les usines que dans les centrales de distribution, grâce à des actions d’écoconception, d’allégement, d’optimisation, de réutilisation, de standardisation ou encore grâce au wall-to-wall, qui consiste à implanter, dans l’enceinte de nos usines, une unité de production de packagings exploitée par un fournisseur, ce qui permet de réduire le transport des emballages et la génération de déchets liée à leur conditionnement. ;
  • L’amélioration continue des processus de fabrication et de conditionnement pour augmenter l’efficacité de la production et réduire les pertes. Par exemple, dans l’usine de Libramont, en Belgique, les pertes au long de la chaîne de production ont été réduites de plus de 30 % en 2015 ;
  • L’installation d’un système de retraitement des boues sur site, dans les usines dotées d’une station d’épuration, pour réduire les volumes de rejets et diminuer ainsi l’impact environnemental de leur transport et de leur traitement aval.
  • Une meilleure valorisation des stocks d’obsolètes afin d’en diminuer la destruction.

Valoriser les déchets résiduels

Nous voulons aller plus loin en assurant la meilleure valorisation possible des déchets qui n’auront pu être évités à la source. En 2016, 98 % des déchets industriels sont valorisés – c’est-à- dire réutilisés, recyclés ou valorisés énergétiquement. 69 % d’entre eux sont « valorisés matière » (réutilisés ou recyclés).

L’Oréal cherche à promouvoir autant que possible la valorisation locale, à la fois pour réduire l’impact environnemental de la gestion des déchets et pour s’insérer dans les réseauxd’économie circulaire en créant des synergies industrielles avec d’autres acteurs du territoire.

 

Retour au pilier « Produire »
2016 -35 %
 
2015 -31 %
 

Réduction de la génération de déchets dans nos usines et centrales de distribution depuis 2005 (en grammes/produit fini). Notre objectif : -60 % en 2020.

Seulement 0,2 %

de déchets industriels envoyés en décharge* par nos usines et centrales de distribution en 2016

Et en décembre, l'objectif "zéro déchet envoyé en décharge" a été atteint, avec 4 ans d'avance !

* hors contraintes réglementaires

98 %

de déchets générés par nos usines et centrales de distributions ont été valorisés en 2016, dont 69 % ont été “valorisés matière”, c’est-à-dire réutilisés ou recyclés.

« Nous sommes tous mobilisés pour construire un Loréal plus durable. »

Alexandra Palt

Directrice Responsabilité Sociétale et Environnementale

Découvrir

Ressources

Retrouvez toutes les publications liées à notre programme de développement durable, mais aussi nos dossiers de presse et des vidéos dans la rubrique Ressources.

Accéder aux ressources
2015 report

Notre rapport
d’avancement 2016

Téléchargez notre rapport d’avancement 2016